Déduction fiscale exceptionnelle : pour les engins fonctionnant à l’énergie « propre » ?