Protection de la paternité : envers et contre tout ?