Un médecin peut-il être l’exécuteur testamentaire d’un patient ?