Coronavirus (COVID-19) : une limitation illégale du nombre de clients dans les marchés ?