Compensation de créances : « prouvez-le ! »