Une exonération de TVA pour les groupements de moyens « mixtes » ?