Comment faire rimer « transition numérique » avec « exigence environnementale » ?