Pharmaciens : vive la « sérialisation » !