Faute : à qui la sanction ?